Informations Covid-19

Climat philippines

Parmi les destinations asiatiques de plus en plus demandées, les Philippines ont su trouver une place de choix. Si un nombre croissant d'étranger, dont de Français, désirent partir à la conqûete des plages idylliques et du riche patrimoine culturel de l'archipel, toutes les saisons ne se valent pas sur la perle des mers d'Orient.

* prix par personne à partir de et sur une base 2 personnes

Le climat aux Philippines

Dans l'ensemble, les Philippines sont dominées par un climat tropical, autrement dit globalement chaud et humide tout au long de l'année. En effet, la température tourne autour de 26°C en moyenne bien que des fluctuations importantes peuvent être observées selon les régions et les années. Typiquement, l'année aux Philippines peut être découpée en trois saisons distinctes.
La première saison, qui s'étend du mois de mars au mois de mai, est la plus chaude de toutes. Elle correspond à l'été philippin et est également connue sous le nom local de tag-init ou tag-araw. Le mercure peut grimper jusqu'à 37°C avec une moyenne toujours supérieure aux 30°C. Les voyageurs qui se rendent dans l'archipel à cette période peuvent profiter de sept à neuf heures de soleil chaque jour.
Vient ensuite la saison des pluies, qui débute généralement en juin, parfois en juillet et prend fin en octobre voire en novembre. Dans le pays, on l'appelle tag-ulan. Au cours de ces mois, il pleut environ deux jours sur trois. Cependant, il continue de faire relativement chaud : 25°C à 30°C environ.
Enfin, tag-lamig est la dernière saison, comprise entre les mois de décembre et février. Il s'agit de la saison froide et elle marque le début de la sécheresse qui prend fin en juin. SI les précipitations sont beaucoup plus faibles, elles peuvent encore survenir au début du mois de décembre. Dès janvier, les températures s'adoucissent et deviennent légèrement supérieures à une vingtaines de degrés.

Quelle est la meilleure période pour aller aux Philippines ?

Bien évidemment, la situation climatique est loin d'être le seul critère qui entre en compte quand il s'agit de choisir le mois de départ de ses vacances : la période d'affluence touristique tout comme le prix des billets d'avion par exemple jouent également un rôle crucial. Dans tous les cas, la météo restant un facteur déterminant pour la réussite de vos vacances, intéressons-nous à la meilleure période pour se rendre aux Philippines en fonction de celle-ci.
Ainsi, il est souvent conseillé de partir aux Philippines entre les mois de décembre et février, période sèche et douce sur la quasi-totalité du territoire, de la région de la capitale Manille, au nord de Luzon et passant par l'ouest et Palawan. Des pluies peuvent encore avoir lieu à l'est de Luzon et de Samar. Quoi qu'il en soit, il s'agit de la saison la moins chaude et inconfortable, ce qui justifie cette recommandation. Comptez quand même sur une moyenne de 30°C.
Dans la continuité, mars, avril et même mai offrent des possibilités de séjour encore tout à fait agréables, juste avant l'arrivée de la moins accueillante saison des pluies. A cette période, il fait un peu plus chaud qu'en début d'année, 33°C environ. Si vous vous demandez donc mars ou partir, les Philippines sont un bon choix à considérer...

Le phénomène des typhons aux Philippines

Les typhons : partir aux Philippines en ne prenant pas compte de cet événement météorologique caractéristique de l'Asie du sud-est serait une grave erreur. En effet, comme beaucoup de ses pays voisins, l'archipel asiatique des Philippines se localise sur le lieu de passage des typhons, ces cyclones tropicaux d'une rare violence qui causent souvent des dégâts à l'homme et la nature. On en compte pas moins d'une vingtaine par an aux Philippines, généralement entre mi-aôut et mi-septembre, soit une période très brève. Plus largement, la période de mai à novembre peut être affectée.
Dernièrement, le typhon Haiyan qui a marqué la population locale en 2013 a ravagé une grande partie du pays et entraîné plusieurs milliers de victimes. Près de quarante ans plus tôt, en 1976, le typhon Olga s'était déjà fait rematrqué en saccageant les récoltes des Philippines et entraînant des glissements de terrain et des innondations un peu partout.
Aujourd'hui, la prévision et l'anticipation de tels événements sont bien entendu beaucoup mieux maîtrisées et moins dommageables pour la population locale tout comme les touristes. Par ailleurs, certaines régions comme l'intérieur et l'ouest des îles sont souvent épargnées par les cyclones grâce à la présence protectrice de montagnes côtières qu'on retrouve du nord au sud de l'Etat.

Stopover
t

150

créateurs de voyages

r

22156

avis de voyageurs

d

Garantie

Capital 7,7m€ & Assurance 8m€

Paiement Sécurisé

o

1500

suggestions d'itinéraires 100% personnalisables

U

146229

voyageurs nous ont fait confiance

Haut